Trouvez le mot


Le grand cycle de l'eau

Depuis les origines de la Terre, l'eau suit un mouvement perpétuel entre les océans, les continents et l'atmosphère. Dans un texte indien vieux de 3 000 ans, on peut lire; " De l'océan viennent les nuages. Des nuages nous vient la pluie. De la pluie naissent les rivières. Et des rivières naît l'océan. Ainsi va le cycle des eaux. Ainsi va le cycle du monde. "
L'eau tient rarement en place: aujourd'hui elle est source, demain elle sera fleuve, après demain océan. Mais qu'elle soit liquide, solide ou vapeur, qu'elle soit rivière, glacier ou nuage, c'est toujours la même eau.
Le temps de séjour moyen d'une molécule d'eau est de neuf jours dans l'atmosphère. un an dans les cours d'eau, 3 000 ans dans les océans, 5 000 ans dans les nappes phréatiques et jusqu'à 12 000 ans dans les glaciers. La masse d'eau toujours en mouvement est évaluée à 1000 milliards de litres par seconde.
De la surface des océans, d' elle s'évapore sous la chaleur du soleil, l'eau s'élève dans l'atmosphère sous forme de vapeur invisible. En prenant de l'altitude, l'air se refroidit et la vapeur d'eau se condense pour former de fines gouttelettes et donner ainsi la grande famille des nuages. Sous l'effet de la pesanteur, l'eau retombe en surface sous, forme de pluie s il fait froid, en flocons de neige ou de grêle. Sur lu sol, elle ruisselle pour gonfler les cors d'eau ou s'infiltre pour alimenter des nappes souterraines. Ce grand voyage s'achève à l'embouchure des fleuves. L'eau est alors revenue à son point de départ : la mer.
La compréhension de l'existence d' un cycle de l'eau a fait naître une science nouvelle, l'hydrologie. Le Français Bernard Palissy, au XVIe siècle, a le premier décrit ce cycle de l'eau. Puis l'abbé Edme Mariotte, un siècle plus tard. a montré que la pluie ne se contente pas de ruisseler en surface, mais s'infiltre aussi dans les sols poreux. Pierre Perrault (frère de l'auteur des célèbres contes), le mathématicien Alexis Clairaut et le naturaliste Georges Louis Buffon ont ensuite calculé les volumes de pluie captés par le bassin de la Seine, pour les comparer au débit du fleuve à son embouchure: il apparut qu'il y avait bien relation entre les pluies, leur écoulement et leur évaporation.
Depuis plus de deux siècles et demi, nous savons que la même eau est recyclée sans cesse, Dès qu'elle s'est condensée à la surface du globe, voici un peu plus de 4 milliards d'années, l'eau a entamé son cycle, éternellement recommencé. Depuis une trentaine d'années, l'informatique permet, par des modèles mathématiques, une meilleure gestion des données hydrologiques.

Recherchez et cliquez, dans le texte, le mot demandé:

   
Score :